» Voici un livre captivant. Il plonge dans une histoire qu’on croyait connaître, la remet en perspective et réveille notre regard sur le présent. Philippe Panerai revient sur ses premiers pas dans la vie d’architecte et nous invite à l’ accompagner. Son temps, ce sont les dernières années de l’école des Beaux-arts, si décriée et mythifiée à la fois par ceux – et celles, plus rares – qui y sont passés. Son sujet, c’est l’ enseignement de l’architecture, ses arcanes et ses évolutions, vues depuis cette institution qui formait à l’ époque la majorité des architectes français. Témoin, enquêteur et interprète d’ une situation qu’il a connue de l’intérieur  il entremêle les souvenirs, les faits et les analyses pour portraiturer rétrospectivement cette société dans son cadre, avec sa mentalité et ses rouages, juste avant sa disparition.
Les Beaux-Arts, nous dit-il, c’est à la fois un système, une culture et un esprit qui s’entretiennent l’un l’autre. On ne peut les saisir qu’en s’intéressant concrètement au contenu des études, aux emplois du temps, aux rythmes et aux rituels de la vie quotidienne, à la cohabitation des circonstances du moment et des reliefs du passé. « 

Françoise Fromonot

Le dernier ouvrage de Philippe Panerai est paru à l’automne 2020 aux éditions pb&a. A cette occasion, un entretien lui a été consacré dans le n° 32 de la revue Tous urbains, à paraître début mai.

Le livre est disponible au prix de 28 euros dans toutes les bonnes librairies, dont notamment Le genre urbain au 60 rue de Belleville – 75020 Paris et la Librairie Volume au 47 rue de Nazareth – 75003 Paris.
Vous pouvez également le commander directement chez pb&a au 10 rue des Feuillantines – 75005 Paris.
Une version e-book est également disponible au prix de 15 euros sur Librinova et sur Amazon.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close